Mascareignes est un mot dérivé de Mascarenhas


Le trapèze des mascareignes tient son nom du navigateur portugais Pedro de Mascarenhas qui découvrit un archipel formé par 3 îles: La Réunion (anciennement île Bourbon), Maurice (anciennement île de France) et Rodrigues. Cet ensemble est connu sous le nom d’archipel des Mascareignes. La zone du trapèze est plus vaste puisque la forme s'étend vers l'ouest de l'Océan Indien avec Madagascar, Mayotte et les Comores, et vers le nord, avec les Seychelles.


Le pirate Olivier Levasseur, plus célèbre sous le nom de La Buse, a caché son trésor vers 1721 quelque part dans le secteur du trapèze des mascareignes. Depuis des décennies, de nombreux explorateurs ont tenté en vain de retrouver les coffres remplies de pierres précieuses et les objets en or cachés par le forban. Pour les nouveaux aventuriers, l'exploration commence sur les rivages des îles Vanilles, dans l’eau turquoise des plages des Seychelles et de Maurice, dans les forêts tropicales de La Réunion et de Madagascar, dans le lagon arc-en-ciel de Mayotte et des Comores. Beaucoup de locaux sont toujours à la recherche du trésor perdu de La Buse et chacun pense savoir où il peut être caché.


Autrefois sillonné par les bateaux naviguant sur l’ancienne route des Indes, bercé par les chants des vagues des mers du sud, le trapèze des mascareignes bénéficie d’une histoire remarquable, d’une faune et d’une flore exceptionnelle, de paysages idylliques et d’une population généreuse. Pour l’aventurier à la recherche de rêves exotiques, le voyage dans le passé commence ici grâce à cette chronologie.


L'Histoire des seychelles

Au Xème siècle: des marins arabes sillonnent les îles de l'océan indien et débarquent aux Seychelles. A Anse Lascars, les premières tombes attestent de la présence d'anciens marchands arabes originaires du golfe de Perse.


1501: des portugais comme Joao da Nova et Vasco de Gama voyagent dans le trapèze des mascareignes. Des portulans portugais font apparaître des îles de l'archipel des Seychelles comme les Amirantes.


1609: la Compagnie des Indes orientales dirigées par l'empire britanique envoient des hommes explorer certaines îles des seychelles. Ces voyageurs sont étonnés par la quantité des oiseaux et la grosseur des tortues terrestres. Ainsi, des escales portugaises et britanniques apparaissent dans le trapèze des mascareignes.


1630: le temps des pirates de l'océan indien domine dans le trapèze des mascareignes. Certains flibustiers y cachent leurs trésors comme c'est le cas sur l'île de Frégate. Au milieu du XXème siècle, un cryptogramme appartenant à La Buse est retrouvé sur la grande île Mahé. Depuis, les chasseurs de trésors rodent sur les plages seychelloises.


1756: la France annexe l'archipel des Seychelles baptisé ainsi en hommage au contrôleur général des Finances du Roi de France Louis XV, Jean Morreau de Séchelles. Les Seychelles ne sont donc pas la première colonie française du trapèze des mascareignes.


1770: la colonisation prend forme sur l'île Sainte-Anne et sur Mahé. Les premiers colons accompagnés par des esclaves développent une agriculture vivrière et la culture d'épices comme le girofle. Le commerce se développe aussi grâce à la vente de tortues et du bois de Takamaka.


1810: La guerre franco-britannique s'étend à toutes les îles du trapèze des mascareignes. En 1811, les britanniques parviennent à s'emparer de l'archipel. La guerre franco-britannique s'étend à toutes les îles du trapèze des mascareignes. Et c'est comme ça que les Séchelles deviennent les Seychelles, avec un "y".



1835: l'abolition de l'esclavage est prononcée par la Grande-Bretagne.


1841: la capitale des Seychelles nommée autrefois l'Etablissement devient Victoria en l'honneur de la reine d'angleterre.


1976: les Seychelles deviennent un état indépendant.



L'Histoire de l'île Maurice

1513: Pedro de Mascarenhas découvre l'île Maurice, Rodrigues et La Réunion. L'ensemble est surnommé l'archipel des mascareignes, l'origine du nom du trapèze des mascareignes.


1598: la colonisation démarre sur l'île. L'amiral hollandais Van Nek la nomme Mauritius en l'honneur du prince Maurice d'Orange.


1715: les français envoient Dufresne colonisé l'île Maurice abandonnée par les hollandais. Elle prend alors le nom d'Île de France.


1735: Mahé de Labourdonnais, gouverneur général des Mascareignes, fait de Maurice la capitale de l'archipel. Il renforce les infrastructures portuaires pour y favoriser le développement du commerce. L'île devient le principal bastion français du trapèze des mascareignes et un repère stratégique dans l'Océan Indien.


1750: Pierre Poivre introduit à Maurice les épices comme la cannelle, la muscade et le girofle récupérée aux Moluques.


1810: la guerre franco-britannique atteint les rivages de l'île Maurice avant de s'étendre à toutes les îles du trapèze des Mascareignes. Les anglais parviennent à s'emparer de l'île qui leur sera rétrocédé en 1814.


1968: l'île Maurice devient indépendante.



L'Histoire de l’île de La Réunion

XIIème siècle: l'île de La Réunion est découverte par des navigateurs arabes. D'anciennes cartes attestent de la présence de ces marins dans l'Océan Indien. Ce sont les premières cartes qui font apparaitre les îles du trapèze des mascareignes.


1507: le navigateur portugais Diego Fernandez Pereira voyage dans l'Océan Indien. Il découvre l'île qu'il nomme Santa Apollonia.


1513: c'est au tour de Pedra de Mascarenhas, un autre navigateur portugais, de découvrir La Réunion mais aussi l'île Maurice et Rodrigues. L'archipel sera nomme Mascareignes. Le trapèze des mascareignes a pour point d'origine son voyage d'exploration.


1613: les Anglais découvre l'île qu'il nomme England Forest.


1638: ce sont les Français qui découvre l'île qu'il bastise d'abord Mascarin. Elle prend le nom d'île Bourbon en 1649.


1663: Louis Payen débarque avec les premiers colons. La colonie française dirigé par la Compagnie des Indes va peu à peu se développer.


1715: le café devient la première culture de l'île Bourbon et l'une des plus grande culture du trapèze des mascareignes.


1810: les Anglais parviennent à s'emparer de l'île qu'ils garderont 5 ans. En 1815, ils la rétrocent à la France. La Réunion restera française.


1848: l'abolition de l'esclavage est prononcée sur l'île de La Réunion, ce qui fait de cette région la dernière du trapèze des mascareignes à avoir affranchi ses esclaves.

1946: la colonie devient un département d'outre-mer français.



L'Histoire de Mayotte

1841: le sultan de Mayotte, afaibli par les luttes contre les sultanats de l'archipel des Comores, vend l'île à la France pour mille piastres.


1846: l'abolition de l'esclavage est proclammée à Mayotte.


1886: Mayotte devient une colonie française


1946: les Comores deviennent un territoire d'outre-mer et Mayotte (Dzaouzi) est leur chef-lieu.



1974: Mayotte vote contre l'indépendance.


2011: Mayotte devient un département d'outre-mer français, le deuxième DOM du trapèze des mascareignes.



L'Histoire des Comores

XVIème siècle: les Comores sont colonisés par des malgaches qui pillent les villages et récupèrent des esclaves. Les malgaches s'installent durablement dans l'archipel, principalement à Mayotte.


1780: la ville de Domoni à Anjouan est ravagé par des pirates malgaches


1805: c'est au tour de ville d'Iconi de subir les ravages des pirates malgaches. Le sultans comoriens se tournent peu à peu vers les européennes pour obtenir une protection.


1841: le sultan Adrien Souli installé à Anjouan vend Mayotte à la France pour mille piastres. Une économie agricole se développe autour de la culture de la canne à sucre.


1846: abolition de l'esclavage à Mayotte.


1886: les Comores passent sous protectorat de la France.


1892: la colonie "Mayotte et ses dépendances" incluant la Grande Comore est instaurée par les français.


1904: abolition de l'esclavage en Grande Comore


1908: Mayotte et ses dépendances deviennent une colonie rattaché à Madagascar.


1946: les Comores obtiennent le statut de territoire d'outre-mer français.


1974: les Comores deviennent indépendantes suite à une consultation des habitants. Seul Mayotte décide de rester française.


1975: la République Fédérale islamique des Comores est proclamée.



L'Histoire de Madagascar

Avant 1500: Madagascar est une région commerciale où se mélange des africains, des musulmans du Moyen-Orient, des orientaux venant des Indes et des régions voisines. Peu à peu des tribus et des royaumes se forment dans la Grande Île


1500: le portugais Diogo Dias découvre l'île qu'il nomme Sao Lourenço.


XVIIème siècle: les européens introduisent des armes à feu dans les villages et installent une traite des esclaves


1643: la colonie française de Fort Dauphin est formée par les français. Le roi Louis XIV souhaite faire de Madagascar une base solide pour la Compagnie française des Indes orientales. Peu à peu, la piraterie s'installe dans les villages maritimes. A la fin du XVIIème siècle, la république pirate Libertalia apparaît.


1797: autrefois divisées par de nombreuses tribus, Madagascar est unifiée par le royaume d'Imerina de la région d'Antanarivo.


1896: la France annexe la Grande Ile.


1947: une insurection contre l'autorité coloniale fait plus de 80 000 morts.


1960: l'indépendance est proclammée à Madagascar.


Les archives du trapèze des mascareignes

Les images, dessins, peintures et gravures ci-dessous illustrent le passé du trapèze des mascareignes. Ces documents proviennent de l'Iconothèque Histoire de l'Océan Indien (ILOI). Les légendes ci-dessous fournissent des informations sur les images selon leur ordre d'affichage.


image 1: Gravure sur cuivre du volcan des mascareignes vers 1804, par Bory de Saint-Vincent, copyright Département de La Réunion.

image 2: Cartes générales et particulières des isles du trapèze des mascareignes, vers 1750 / par M. Bonne (1727-1795), Ingénieur-hydrographe de la Marine, copyright Département de La Réunion.

image 3: Carte de l'île Bourbon appelée Mascarenas par les Portugaiz vers 1720, David Mortier, copyright Département de La Réunion.

image 4: carte de l'isle Bourbon appelée autrefois Mascareigne pour servir à l'Histoire Générale des Voyages 1760-1790 / M.Bellin, Ingr ordre de la Marine, copyright Département de La Réunion.

image 5: carte de l'Isle Madagascar vers 1666, dite autrement Madecasse et de S. Laurens et aujourd'hui l'Isle Dauphine avecque [sic] les Costes de Cofala et du Mozambique en Afrique / Par P. Du Val, Géographe, copyright Département de La Réunion.

image 6: Habitation à Mahé, (Seychelles) / Pâris, François-Edmond. Dessinateur ; Himely, Sigismond. Graveur. - Paris : Arthus Bertrand, 1835, copyright Département de La Réunion.

image 7: Gravure sur cuivre du volcan des mascareignes vers 1804, par Bory de Saint-Vincent, copyright Département de La Réunion.

image 8: Ile Bourbon. Bassin du Barachois St-Denis vers 1848 / Caroline Viard, copyright Département de La Réunion.

image 9: Rade de la Grande Comore (Iles Comores) vers 1900 (d'après le Peintre de la Marine Dumont-Duparc), copyright Département de La Réunion.


Gravure sur cuivre du volcan des mascareignes vers 1804, par Bory de Saint-Vincent, copyright Département de La Réunion Cartes générales et particulières des isles du trapèze des mascareignes, vers 1750 / par M. Bonne (1727-1795), Ingénieur-hydrographe de la Marine, copyright Département de La Réunion Carte de l'île Bourbon appelée Mascarenas par les Portugaiz vers 1720, David Mortier, copyright Département de La Réunion carte de l'isle Bourbon appelée autrefois Mascareigne pour servir à l'Histoire Générale des Voyages 1760-1790 / M.Bellin, Ingr ordre de la Marine, copyright Département de La Réunion carte de l'Isle Madagascar vers 1666, dite autrement Madecasse et de S. Laurens et aujourd'hui l'Isle Dauphine avecque [sic] les Costes de Cofala et du Mozambique en Afrique / Par P. Du Val, Géographe, copyright Département de La Réunion Habitation à Mahé, (Seychelles) / Pâris, François-Edmond. Dessinateur ; Himely, Sigismond. Graveur. - Paris : Arthus Bertrand, 1835, copyright Département de La Réunion Le Barachois, Hôtel du Gouvernement, île de La Réunion vers 1827-1830 / J. B. Louis Dumas, copyright Département de La Réunion Ile Bourbon. Bassin du Barachois St-Denis vers 1848 / Caroline Viard, copyright Département de La Réunion Rade de la Grande Comore (Iles Comores) vers 1900 (d'après le Peintre de la Marine Dumont-Duparc), copyright Département de La Réunion